.
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une soirée bien arrosée. [PV. : Merlin Istricus]

 :: Shayna
Mer 17 Oct - 16:38


Une soirée bien arrosée


Aria regardait le sang perler sur ses mains. Pas en grande quantité, heureusement, mais juste assez pour lui arracher une grimace. Sans être particulièrement douloureux, elle savait qu'elle ne pourrait pas s’exercer plus que cela à l'épée aujourd'hui. La jeune garde aurait bien envisagé d'entraîner sa gemme, si elle ne l'avait pas déjà fais toute la matinée.
Dans la cours de sa maison, pas un bruit hormis le bruit de pas de sa servante, embauchée depuis peu. Aria était censée être en repos aujourd'hui, mais son esprit n'arrivait pas à garder son calme. Elle se sentait obligée d'être en mouvement.
En s'asseyant dans un fauteuil, elle observa ses mains quelques instants. Elle n'avait jamais eu un don particulier pour pratiquer les soins. La jeune femme n'y voyait pas d'utilité. À quoi bon soigner quand son rôle était de tuer pour protéger ? Elle soupira et s'attela à la tâche tant bien que mal. Nettoyer les ampoules ouvertes. Bander les mains entières. Rien de plus. Les bandages n'étaient pas assez serrés, mais au moins c'était propre. Certains n'avaient pas cette chance, elle en avait conscience.

Fermant les yeux, elle reposa sa tête sur le fauteuil, à peine quelques instants. Enfin, c'est ce qu'il lui a semblé. Seulement, quand elle les a ouvert de nouveau, le soleil était couché depuis longtemps. Dans un long soupire, Aria se leva. Il était temps de sortir prendre l'air.
La Garde royale avait déjà prit des habitudes de vieille personne. Un peu de marche, tout les soirs, dans les rues de la ville. Bien sûr, elle ne portait pas son uniforme ni son insigne. Mais elle gardait toutefois son fourreau et sa lame.
Les rues de son quartier étaient tranquilles. De jeunes demoiselles déambulaient dans la journée, la plupart sous des ombrelles. Aria avait du mal à supporter leur vue et préférait largement se promener dans le quartier des tavernes. Plus rustique, plus honnête que les facéties de la cour.

Aria s'arrêta devant une taverne, dont elle était habitué. Tenue par un vieillard, elle était dans le coin le plus reculé du quartier. Elle avait bien conscience que le bâtiment était entouré de maison de plaisir, mais elle n'avait plus aucune difficulté à fermer les yeux.  
Une pinte de bière devant elle, adossée mollement dans la chaise, la jeune garde attendait que quelque chose d'intéressant se produise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 17/09/2018
Lun 22 Oct - 9:10


Une journée bien remplit



Après une matinée passé à aider en cuisine, Merlin passa un peu de temps dans les jardins, il était encore tôt, pas de noble à cette heure-là, il pouvait tranquillement profiter du parfum des fleurs et de l'herbe fraîchement coupé.

On vint le déranger après trois bonnes heures de promenade pour venir goûter les repas du Roi, visiblement aujourd'hui, on aurait besoin de lui que pour le matin et le midi.
Il se déplaça alors dans la salle ou le Roi déjeunait le matin, bien sûr, il n'était pas encore là. Il goûta une soupe légère et un petit gâteau moelleux et sucré. Qu'est-ce que le Roi pouvait bien manger... On lui fit goûter une salade absolument exquise qui servait servis le midi, après qu'il eut goûté, on scella le plat afin que personne ne puisse y toucher.

Merlin n'aimait pas ça, n'importe qui aurait pu, même s'il était scellé, contaminer le plat et c'est Merlin, qui serait coupable. Son mécontentement fut vite oublié, car lorsqu'il travaillait seulement le matin comme présentement, il avait la journée pour lui.

Il partit donc en direction de la ville. Il aida un certain nombre de vielles femme à traverser les grands axes, devint le centre d'intérêt d'un groupe de jeune paysanne qui venait pour le marché.

Le marché... Il y passa quelques heures, sans rien acheter, à part deux pommes pour son repas du midi, puis dans la journée, il s'arrêta dans une auberge pour prendre un repas. Sa tenue étant très élégante et visiblement très chère, les commerçants lui faisaient des courbettes, mais finissaient par grimacer en voyant les chaînes.
Il était connu ici, "l'esclave aux chaînes d'argent".

Néanmoins, la journée fut bonne, le ciel commença doucement à se teinter des couleurs de la nuit, mais Merlin lui n'en avait pas conscience.Non pas qu'il ne savait pas qu'il était tard, mais il n'avait, et ça depuis bien longtemps, pas eu l'occasion de regarder un couché de soleil. Il déambula un peu plus, vers les quartiers qui malgré la nuit restait animé.

Il finit par être entouré par plusieurs femmes, qui visiblement cherchaient à lui vendre quelques choses. Merlin connaissait ça, il y en avait au château, plus distingué, plus hautaine, mais finalement... Des prostitués.
Il se laissa distraire quelques instants par leur discussion puis leur demanda si elle ne connaissait pas une taverne calme.

Voyant qu'il ne cherchait donc pas de compagnie et qu'il était visiblement aveugle, elles laissèrent tomber. Une seule eu la décence de l'amené à une taverne, qu'elle lui expliqua tenue par un vieillard sympathique, mais un peu rêche.

Merlin lui proposa poliment de l'accompagner à sa table, afin de partager une pinte, elle accepta volontiers proclamant qu'elle n'aurait rien de plus intéressant à faire pour le moment.

Bras dessus bras dessous, ils s’installèrent alors à une table.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2018
Age : 21
Localisation : Aix en Provence
Jeu 15 Nov - 12:57


Une soirée bien arrosée


La jeune garde ne savait pas comment réagir. Recracher sa bière dans sa pinte ? Déjà fais. Aria ignorait ce qu'il faisait ici. Après tout un aveugle, déambulant dehors de la sorte... rien de plus dangereux. Au bras d'une femme avide qui n'hésiterait pas à lui faire les poches ? Encore pire. Bien sûr Merlin n'était pas l'aveugle lambda. Il avait été son élève après tout. Mais un handicapé reste handicapé.

Elle dévisagea la femme à son bras. Des cheveux longs et bruns, un petit nez retroussé plutôt charmant et des yeux de la même couleur que l'ambre. Sa peau et ses mains rêches révélaient une vie plutôt emplie de labeur. Son sourire et son regard fatigué chuchotaient qu'elle pratiquait déjà depuis plusieurs années.
Probablement une de ces sans-magies pousser à travailler dans la prostitution pour subvenir à ses propres besoins. Peut être ceux d'une famille également. Peut-être que la mort aurait été plus clémente pour cette femme.

L'expression neutre, elle se redressa et observa le petit couple s'asseoir. Le fait que Merlin fréquente ce genre d'endroit la surprenait bien évidemment, mais le fait qu'il soit autorisé à sortir du château encore plus. Il était connu pour être l'esclave aux chaines d'argent, ou quelque chose du genre. N'était-il pas censé rester à la cours ?
Sa pinte en main, Aria se leva pour s'asseoir à la table de son ami d'enfance. Sans demander l'autorisation, bien entendu. Elle n'était pas n'importe qui et le savait.

" - J'ignorais que tu bénéficiais d'un droit de sortie. Est-il au courant ?"

Bien sûr, elle parlait du Roi. S'il s'était enfuie, Aria n'aurait pas d'autre choix de le ramener au château. Bien qu'il s'agissait ici d'un ami qui fut proche, elle plaçait encore et toujours son devoir avant le reste, sans aucun scrupule.
Aria en profita pour étudier de plus prêt la jeune femme qui l'accompagnait. Une vague expression nerveuse trônait à présent sur son visage. Après tout, elle était devant une femme lourdement armée. Bien qu'en tenue informel, Aria restait impressionnante. Surtout pour les sans-pouvoirs.
Elle reporta son regard sur Merlin. Elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver de la pitié. Il aurait pu avoir un avenir si différent. Cet accident avait probablement tout gâché.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 17/09/2018
Mar 20 Nov - 16:36


Une journée bien remplit



Merlin venait de commander avec son accompagnatrice, elle avait pris une bière, et un peu de ragoût, rien d’excessivement chers, ce qui fit sourire Merlin, qui commanda un verre de vin coûteux et du poulet.

Il n'aimait pas la bière, de fait, le premier alcool qu'il avait goûté était de toute façon du vin. On lui en offrait souvent lorsqu'on lui demandait sa compagnie. Du poulet, car il avait senti, au-delà des odeurs immondes de l'endroit que du poulet était en ce moment même en train de rôtir.

La jeune serveuse le regarda un instant, comme pour le juger. Avait il assez d'argent ?

Merlin, calmement, commença à sortir sa bourse, mais... s'arrêta net en reconnaissant une démarche assez particulière, les bruits de pas, d'une femme, bien que très droite, fatiguée sûrement aussi avançait vers sa table.

Merlin tourna calmement sa tête vers la serveuse, avec une moue de noble irrité.

" - Encore là ?"

La jeune fille déguerpis rapidement, laissant le temps à l'autre femme de s'installer à sa table, le bruit d'un liquide en mouvement ainsi que d'une chope qu'on pose lui appris qu'elle était venue avec son verre... Elle ne comptait pas se lever tout de suite.

Merlin soupira.

" - J'ignorais que tu bénéficiais d'un droit de sortie. Est-il au courant ?"

Merlin afficha un petit rictus, tandis que son accompagnatrice, elle, se tendait, nerveuse et visiblement mal à l'aise. Surement par rapport à l'apparition d'Aria, armée, très sûrement, étant donné les bruits de cliquetis qui l'accompagnaient.

" - De fait, je l'ai depuis plusieurs années. Mais je sors assez peu. Il avait une réunion importante ce soir, alors j'ai eu mon après-midi de libre. J'imagine que tu as eu toi-même une journée bien remplit, à en juger par ta tenue et ton état de fatigue."

Merlin ne lâcha pas son petit sourire, il savait que les voyant, s'ils étaient assez intelligent, était relativement déconcerté lorsqu'il leur faisait remarquer des détails de leur apparence. Il savait juste qu'elle sentait la sueur et la poussière du sol. Typique de quelqu'un qui s'est entraîné. Le pas d'Aria étant plus lourd et lent que d'habitude, elle devait l'avoir fait un certain temps. Ce qui implique qu'elle avait sûrement eu sa journée elle aussi.

Il aurait pu se tromper, mais finalement, c'était un pari. Il avait raison, et soudain, il était un voyant, un visionnaire, un oracle, capable de chose impossible... Et s'il avait tords, et bien, il est aveugle, qu'est ce que vous attendiez d'un aveugle qui vous décrit de toute façon ?

Maintenant qu'il avait lancé son pari, il attendait une réaction.
Mais c'est la réaction de la jeune femme qui était à son bras qui le surprit, en effet, elle se recule un peu et s'arrêta de trembler. Visiblement, elle avait compris et était surprise par la déclaration de Merlin. Ce qui veut dire qu'elle n'était pas complètement idiote, mais le manque de surprise voulait aussi dire qu'elle avait compris la manœuvre. C'est sûrement le petit sourire idiot de Merlin qui l'avait trahi. Tristement, si une fille des rues avait compris le petit tour, Aria n'en ferait qu'une bouchée...

Adieu... Petit plaisir de la soirée... Éphémère rêve.

La jeune serveuse revenait du bar avec les boisons sur un plateau.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2018
Age : 21
Localisation : Aix en Provence
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Sauter vers :